georgeclintonsiteaccueil

Georges Clinton & Parliament Funkadelic

Funk

George Clinton est un chanteur et producteur americain, qui est avec James Brown et Sly Stone l’un des pères fondateurs de la musique funk. Il coordonnait les groupes Parliament et Funkadelic pendant les années 1970 et le début des années 1980, de même que quelques productions satellites, avant d’entamer une carrière en solo.

Il forme le groupe de doo-wop The Parliaments. En raison d’un problème contractuel, le groupe devient Parliament, un nom abandonné ensuite temporairement au profit de Funkadelic, qui publie 12 albums de 1970 à 1980. Le registre est d’abord rocknroll, inspiré par Jimi Hendrix, avant d’évoluer vers une version psychédélique du funk qui leur est propre, le P-Funk, dont le disque et le single One Nation Under a Groove en 1978 constitue l’apogée commerciale. Les mêmes musiciens font renaître Parliament en 1972, un projet qui s’oriente lui aussi vers le funk et connait un grand succès avec Mothership Connection (1975). Jusqu’en 1980, neuf disques studio de Parliament sortiront.

George Clinton a enregistré plusieurs albums solo à partir de 1982, parfois accompagné des membres des groupes Parliament et Funkadelic autrement désignés par le sigle « The P-Funk All Stars ».

C’est néanmoins à la scène rap que George Clinton doit son retour en grâce, puisque nombre de ses musiques sont échantillonnées dans la composition de disques tels que Doggystyle de Snoop Dogg, connaissant un succès planétaire assurant à l’artiste un vif intérêt de la part des jeunes générations. Il donne à nouveau des concerts aux États-Unis et en Europe, et de nouveaux albums paraissent : le dernier étant How Late Do U Have 2BB4UR Absent? (2005), un double album éclectique marquant les cinquante ans d’une carrière impressionnante de créativité.